Trip aux iles Lofoten

Jour 3 : Svolvaer - Henningsvaer - Route 815


29 Juillet

Retour à Lofoten Rorbuer, on a loué les vélos pour six jours, avec une sacoche pour moi. Mon sac est assez haut, je préfère le décharger un peu. On a pris ceux qui nous semblaient les plus robustes. Le plan, c'est de faire Svolvaer / Moskenes et de les rendre là-bas. La reprise à Moskenes a un surcoût. Le tout nous revient à 3100 NOK. En route vers Henningsvaer, à environ 25 kilomètres.

Henningsvaer

Deux heures plus tard, nous voilà sur notre table de pique-nique sur le port ! Un pêcheur vend des crevettes cuites sur son bateau, 70 NOK le sachet. Pas pour nous ! Pain, saucisson, Beaufort, chocolat noir aux noisettes entières. Aaaaah... Repas sanctifié après tant d'efforts  ! Je balance ma croûte à un pigeon. Ça semble être international aussi, les pigeons sont cons. Ce que deux pigeons n'ont pas réussi à faire, une mouette y est arrivé du premier coup : la manger.

Un couple de Français s'installe à notre table ! Élodie et Arnaud. Très sympathique ! On échange un peu sur notre séjour, on parle un peu de photos, des randos dans le sud dont le Munkebu que l'on compte bien faire ! Ils nous proposent même de taper dans le sac de crevettes qu'ils se sont pris ! On aura rigolé un peu ensemble . Compatriotes si vous passez par ici, je vous salue ! C'est ce genre de petites rencontres qui rend le voyage encore plus agréable (et le chocolat aussi !).

Arnaud et Elodie

Entre temps le soleil est sorti ! Les Lofoten sous le soleil c'est vraiment joli ! Ça magnifie le paysage ! La couleur des maisons, des fleurs sauvages, la mer, tout ressort ! Du coup il faut refaire les photos . Le village est vite vu, surtout en vélo. Aux abords, le camping n'a pas l'air super commode à cause du sol rocailleux. C'est facile de faire tourner un camping aux Lofoten, il suffit d'acheter le seul terrain plat du coin et hop !
Nous continuons notre route.

Henningsvaer

Quelques montées et un déraillement plus tard, pause encore méritée sur une petite aire de repos avec WC public. Parfait pour remplir les gourdes. Goûter bien mérité aussi ! Les jambes font la gueule dans les côtes ! Elles ne sont pas violentes mais nombreuses et nous sommes chargés. Il faut dire aussi que les ponts ont une forme de cloche. On en a passé un ou deux déjà et on en a un très grand juste devant nous ! Quant à la selle du vélo, elle commence sérieusement à s'imprimer sur nos fesses . Repos, noisettes et crème solaire, on reprend la route vers ce magnifique pont ! Tellement magnifique qu'on va le faire à pied tiens .

Plus loin sur la route, petit arrêt. Nos jambes commencent à tétaniser. On descend du vélo, nos cuisses sont toujours contractées. Je ne vous parle pas de mon cul . On a bien du faire dans les 50 kilomètres. Il faut qu'on trouve un coin pour planter la tente. On ne va pas pouvoir faire encore 10 kilomètres aujourd'hui ! Un ou deux kilomètres plus loin, on trouve un petit carré d'herbes et de mousses derrière un gros rocher, sur le bord de mer. C'est petit mais à peu près plat. Il y a tellement de mousse qu'on est obligé de creuser pour planter les sardines. Bon ça va la vue est belle ! La côte en face, c'est une partie de la route qu'on s'est tapée depuis Henningsvaer. Détrompez-vous, ce n'est pas tout plat !
Du coup j'ai pu sortir la canne à pêche ! Bon... La pêche n'a pas été très fructueuse ! On est revenu broucouille comme on dit dans le Bouchonois. Par contre qui a dit qu'il n'y avait pas de moustiques aux Lofoten ? J'ai laissé mon spray anti-moustique exprès chez moi, et là je suis assailli ! Julien aucun moustique, moi tous ! Je déteste les moustiques , c'est toujours pour ma pomme.
Il est 22h30, toujours aussi clair, c'est l'heure de se coucher. Bonne nuit !


Astuces et Conseils

Pour les vélos, on s'est fait prêter gratuitement un porte gourde avec une bouteille. 2L de plus c'était bien pratique. S'il n'est pas installé, demandez.
Si vous ne voulez pas rouler autant et ne pas vous embêter pour trouver un coin pour planter la tente, il y a un camping à l'entrée d'Henningsvaer. Je ne me rappelle pas avoir vu grand chose après Henningsvaer à part une grande route.
Pour l'eau, on a fait une fois le plein dans un magasin-boulangerie à Henningsvaer, une fois dans le WC public.
Il n'y a pas tellement de source naturelle d'eau potable dans le nord des îles.